Mot de passe oublié ?
     
 Expositions en cours
 Publiqu'Art
 Itinér'Art (expositions itinérantes)
 Expositions en préparation
 Expositions antérieures (archives)
 Exposer au musée
  Secteurs d'intérêts
  Objectifs de la politique d'exposition
  Salles d'expositions
  Processus de sélection
   
     
     
 
Taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
 
     
  Anjuna Langevin - Horizon infini  
 
Artiste(s) : Anjuna Langevin
Type : Art contemporain
Médium(s) : techniques mixtes
Producteur :
Commissaire :

Date(s) et lieu(x)

Du 2014-01-26 au 2014-03-16 - Musée du Bas-Saint-Laurent, salle Premier Tech


Présentation de l'exposition

L’exposition Horizon infini regroupe des tableaux où l’automatisme croise le surréalisme, entremêlant peinture et collage photographique, dans un imaginaire d’océan et d’ailleurs. Ils ouvrent une porte vers les lieux de l’inconscient, imaginés à partir de l’expérience du réel. Les toiles d’Anjuna Langevin sont construites comme des totems. L’artiste écrit : « Je travaille beaucoup la peinture avec mes mains. La sensation de la matière me permet de transmettre un mouvement intérieur. Les photos s’intègrent comme les pièces d’un casse-tête dont l’image finale ne serait pas connue à l’avance. » La mer et la fluidité de l’eau sont très présentes dans ses tableaux. J’ai passé tellement de temps à scruter l’horizon, ajoute-t-elle, qu’il s’est en quelque sorte gravé dans mon regard.

 

Fille d’artistes, Anjuna s’embarque à 19 ans sur les bateaux cargos et complète une formation en navigation et des brevets d’officiers. Elle navigue dans l’Arctique, sur les Grands Lacs, en mer du Nord et en Méditerranée et  rapporte de ses voyages en mer et sur terre des milliers de photos et des cahiers à dessin bien remplis. Au fil du temps, parallèlement à de multiples métiers en gestion et en communication, elle explore les techniques mixtes, le montage vidéo et l’art performance. Récemment, son travail en art a été présenté dans le cadre des Rencontres internationales d’art performance au Centre d’artistes Vaste et Vague à Carleton, et à Artscape Gibraltar Point à Toronto. Boursière du CALQ en 2013, elle complète actuellement une maîtrise en recherche-création à l’Université du Québec à Rimouski. Originaire du Saguenay, Anjuna Langevin partage son temps entre Rimouski, Montréal et l’Asie.



 
     
     
   
     
   

Le totem des masques qui tombent

© Anjuna Langevin, 2013, photographie et acrylique sur toile, 60 X 76 cm