Mot de passe oublié ?
     
 Expositions en cours
 Publiqu'Art
 Itinér'Art (expositions itinérantes)
 Expositions en préparation
 Expositions antérieures (archives)
 Exposer au musée
  Secteurs d'intérêts
  Objectifs de la politique d'exposition
  Salles d'expositions
  Processus de sélection
   
     
     
 
Taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
 
     
  Armand Vaillancourt : sculpture de masse  
 
Artiste(s) : Armand Vaillancourt
Type : Art contemporain
Médium(s) : sculpture
Producteur : Musée du Bas-Saint-Laurent
Commissaire :

Date(s) et lieu(x)

Du 2004-07-11 au 2004-10-24 - Musée du Bas-Saint-Laurent, salle Premier Tech
Du 2007-06-28 au 2007-09-09 - Maison de la culture Villeray, Montréal, Québec
Du 2008-07-25 au 2008-09-07 - Centre d'exposition de Val D'Or, Québec
Du 2008-10-05 au 2008-11-30 - Musée d'art du Mont St-Hilaire, Québec
Du 2009-03-19 au 2009-06-07 - Centre national d'exposition, Jonquière, Québec
Du 2009-06-18 au 2009-08-16 - Galerie Montcalm, Gatineau, secteur de Hull, Québec
Du 2009-09-02 au 2009-10-28 - Galerie d'art de l'université de Moncton, Campus Moncton, N.-B.
Du 2010-01-21 au 2010-04-25 - Musée minéralogique et minier, Thetford Mines, Québec
Du 2010-06-01 au 2010-10-15 - La Maison du granit, Lac Drolet, Québec
Du 2010-10-23 au 2011-02-06 - Musée d'art contemporain de Baie Saint-Paul, Québec
Du 2011-09-20 au 2011-11-18 - Maison Hamel-Bruneau, Québec


Présentation de l'exposition

Armand Vaillancourt : Sculpture de masse, regroupant sculptures, peintures, estampes, assemblages et esquisses, est la plus complète jamais présentée au Québec, là où est né l'artiste. Composée de toute la gamme des œuvres représentant les différentes périodes de la carrière d'Armand Vaillancourt, cette rétrospective comprend des pièces sélectionnées qui reflètent l'incroyable diversité et étendue de son art.

Le Refus global indiquait une importante rupture de la société québécoise avec son passé, teinté de certaines traditions étriquées issues du catholicisme, et instaurant l'avènement d'un mouvement qui s'est fait connaître sous le nom d'Automatisme. L'abstraction au Québec, du point de vue des historiens, implique nécessairement les Automatistes de Paul-émile Borduas et le Prisme d'Yeux d'Alfred Pellan, mais ne peut exister sans les individus, les artistes qui comme Armand Vaillancourt, ont permis d'élargir, grâce à leur présence sur la scène des arts visuels du Québec, le vocabulaire de l'art contemporain. Armand Vaillancourt était, et est encore, un original, un artiste dont le vocabulaire esthétique a égalé les dernières tendances et avancées de l'art avant-gardiste japonais, nord-américain et européen s'étendant des années 1950 à aujourd'hui. D'ailleurs, les visiteurs seront en mesure de constater que l'approche artistique de Vaillancourt comprend plusieurs facettes, est éclectique et implique un échange social et culturel, autant que l'objet artistique lui-même.

A travers plusieurs œuvres d'Armand Vaillancourt, que ce soit par le biais de ses premiers bois brûlés réalisés dans les années 1950, de ses sculptures en métal conçues à l'aide d'une technique tout à fait innovatrice basée sur l'utilisation de styrofoam, de ses aquarelles et dessins inhabituels et hautement interprétatifs datant des débuts de son évolution artistique, de ses monuments publics controversés d'Asbestos, de Chicoutimi, de Santo Domingo, de San Francisco, de l'île-du-Prince-édouard et des îles-de-la-Madeleine, ou que ce soit par le biais de sculptures moins connues du public, l'exposition Armand Vaillancourt : Sculpture de masse mettra en évidence l'un des esprits créateurs les plus controversés et les plus accomplis de l'Amérique du Nord. Denise Leclerc, conservatrice de la Galerie nationale du Canada, a reconnu l'apport fructueux de cet artiste dans l'histoire canadienne de la sculpture, affirmant que :

«Armand Vaillancourt est très probablement le sculpteur qui a mis le plus en valeur la sculpture publique monumentale dans les années 1950. Avec son approche différente, il a fait souvent les gros titres à Québec et ailleurs et est même parvenu à mettre les pages des arts en premier plan dans les journaux, les sortant de l'espace restreint où elles étaient confinées. »

Les bois brûlés de Vaillancourt sont parmi les plus belles sculptures qui ont été créées au Québec, possédant un caractère spirituel fondamental. à coups de chalumeau et de ciseau, Armand Vaillancourt a sculpté ces œuvres dans les années 1950. L'Arbre de la rue Durocher, est l'une des premières véritables sculptures publiques jamais créées au Canada, œuvre d'art qui a permis de faire revivre un arbre de ville condamné à mourir. étudiant à l'école des beaux arts, Armand a été témoin de la destruction de cet orme magnifique lors d'une tempête. Il a décidé qu'il aimerait faire de cet arbre une sculpture en pleine rue de Montréal, à l'endroit exact où l'orme se trouvait sur la rue Durocher. Pendant deux ans à partir de 1953, l'artiste a consacré toute son énergie à transformer cet arbre, taillant et sculptant avec des outils à mains et une hache, façonnant avec des chalumeaux et brûlant même certaines sections.

Cette exposition a été l'une des plus importantes d'Armand Vaillancourt, puisqu'elle révèle l'abstraction de son art, intégrant des éléments de l'environnement, de l'espace et de la société. Elle témoigne du rôle des artistes dans notre monde. Lauréat des Prix du Québec et de plusieurs autres prix, Vaillancourt est un personnage légendaire sur la scène culturelle québécoise. Pendant un demi-siècle, l'art de Vaillancourt a attiré l'attention, en particulier parce que cet homme a toujours été considéré que le maintien de l'équilibre d'une société passait nécessairement par la dimension sociale et culturelle de notre vie. Ses œuvres se retrouvent en grand nombre dans les collections privées et publiques dont la Galerie nationale du Canada, le Museum London, l'Art Gallery of Ontario, le Musée d'art contemporain de Montréal, le Musée des beaux-arts de Montréal et le Musée du Bas-Saint-Laurent, pour ne nommer que ceux-là.

Armand Vaillancourt : Sculpture de masse constitue une occasion unique d'apprécier l'œuvre d'un des sculpteurs les plus accomplis du Québec et du Canada.


Fiche technique

Thème de l’exposition : art contemporain depuis 1955


Contenu : 45 œuvres de 1955 à 2004 sélectionnées dans les principales collections privées et publiques québécoises.

Médium : sculptures, peintures, estampes, dessins

Public cible : scolaire, adultes, aînés

Langue : bilingue (français et anglais)

Dimensions : 75 m linéaires, 150 m2

Matériel d’accompagnement :

  • catalogue couleur (français, anglais, espagnol et mandarin)
  • programme éducatif primaire et secondaire
  • dépliant

Assurances : transport assuré murs à murs, assurance de présentation aux frais de l’emprunteur (valeur de 500 000 $)

Durée du prêt : 10 semaines (prolongation négociable)

Durée de la tournée : 2007-2011


Ce projet est possible en partie grâce à une contribution du Programme d'aide aux musées du ministère du Patrimoine canadien.



 
     
     
   
     
   

Catalogue d'exposition